Le dernier jour où tout peut commencer

20161224_153847_richtonehdr-1-1

31 Décembre 2016 – Dernier jour de l’année

Dernier jour de l’année…

A minuit, tout sera fini entre elle et toi.

Que vas-tu faire de toute l’histoire d’horreur ou d’amour que tu crois avoir vécu avec elle chaque jour depuis le premier il y a un an ?

Vas-tu retenir et maudire tout ce que ta tête perçoit comme le pire ?

… ou te souvenir et te rejouir pour tout ce que ton coeur reçoit comme le meilleur ?

En vérité, même le pire a la saveur du meilleur si tu choisis qu’il te nourisse plutôt qu’il te pourisse, qu’il te grandisse plutôt qu’il te punisse, qu’il t’enrichisse plutôt qu’il t’apauvrisse.

Tu as le choix.

L’histoire que tu te racontes, c’est toi et toi seul qui y mets le sens que tu veux : la sublimer ou l’envenimer.

20161122_221416_richtonehdr-1-1
Bénir tout ce qui se présente et l’accueillir comme un cadeau destiné à rien d’autre qu’à nous enrichir

Dernier jour de l’année…

Et qu’en serait-il s’il était le dernier de ta vie ?

Si demain tout s’arrêtait…

Que ferais-tu ? Que vivrais-tu ?

Attendrais-tu au bord de toi-même que le Temps décide de te kidnapper, pauvre de toi, victime d’un sort qui t’échappe, resté à la porte de tout ce que tu as rêvé de vivre sans jamais oser franchir le seuil de la réalité que tu aurais pu créer ?

… ou est-ce toi qui déciderait enfin à entrer en toi tout entier, dans cette vie qui t’a été donnée et qu’il serait criminel de te priver ? Mieux vaut tard que jamais ! Ne laisse pas un an, dix ans, trente ans décider pour toi de ce que doit être le reste de ta vie si tu t’y sens enfermé.

Ouvre tes yeux, tes bras, ton coeur et accueille l’être nouveau auquel tu peux donner naissance à tout instant.

20161229_133247_richtonehdr-2-1-1
Kolam, figure dessinée à la poudre de riz sur le seuil des maisons afin de laisser y pénétrer les meilleures augures

Dernier jour de l’année…

Et peut-être le premier de ta vie…

Bonne nouvelle ! Même le dernier jour, il est encore temps de commencer à vivre et à aimer !

Tu attends quoi ?

Que je ne sais quel miracle te donne enfin la permission de t’entamer au moins avant de t’achever ?

… ou bien : « Je commence à partir de demain, de lundi, du premier jour du mois, du premier jour de l’an, … » ?

Arrête donc toutes ces conneries ! Cesse de te trouver des excuses !

Commence maintenant, là où tu es, tel que tu ; sinon, si tu attends le meilleur moment, tu ne le feras jamais.

Si tu ne vis pas dès aujourd’hui, alors c’est que tu es déjà mort. Pince-toi un coup pour voir ! 😀

20161224_084623_richtonehdr-1-1-1-1
Shiva méditant sur la Conscience pure (Ajna chakra – troisième oeil) qui s’ouvre à partir du Cœur

Dernier jour de l’année…

N’attends pas demain !

DÈS À PRÉSENT, VIS DEPUIS TON COEUR TOUT CE QUI LE FAIT BATTRE.

Voilà la réalité. L’unique. La vraie.

Tout le reste c’est pour du faux, ça ne compte pas, c’est du semblant de vie.

Vis vraiment. T’as passé l’âge de faire semblant : « Quand je serai grand… » c’est maintenant.

Qu’aujourd’hui, le dernier jour de l’année soit le premier de la vie que tu as choisi !

***

Les voeux c’est dès aujourd’hui qu’ils peuvent être souhaités.

screenshot_2016-12-29-09-45-17-1
Offrandes de fleurs et de feu au Shiva Lingam, symbole de la force créatrice

La fin est un début à Tout.

Là où ça se clôt, Tout éclot.

Là où ça s’éteint, Tout s’éclaire.

Là où ça s’arrête, Tout démarre.

C’est la porte qui se ferme qui permet à toutes les fenêtres de t’ouvrir grand leurs bras.

« Regarde par la fenêtre… » et envole-toi.

Sur les plumes fragilisées où tout glisse sans les briser poussent les ailes nouvelles à se déployer.

Là où « le vent se lève, il faut tenter de vivre ».

C’est l’obscurité de l’expiration mourante qui donne naissance à la lumière de l’inspiration suivante.

Respire. Respire enfin.

Sur les cendres d’un souffle coupé et fâné fleurissent les braises d’un Souffle nouveau à semer.

Là où le feu prend vie, il faut tenter de créer.

C’est l’empreinte du dernier pas laissée derrière toi qui donne l’élan à l’empreinte du pas suivant de se dessiner devant toi.

Avance. Avance enfin.

Sur les ruines d’un sol par le passé arrosé de larmes tombées en poussière se tient la promesse d’un trésor neuf à construire dès à présent.

Là où la terre s’est fertilisée, il faut tenter de croître.

La fin est un début à Tout.

Dès le dernier jour, Tout peut commencer.

***

Sait-il qu’il est éphémère ?

Et quand bien même le saurait-il, quand bien même il saurait qu’aujourd’hui est le dernier jour, se priverait-il de vivre, lui ?

Attendrait-il la dernière minute pour jouir amoureusement du parfum et du goût des fleurs ?

S’il est laborieusement sorti de son cocon pour naître à lui-même tel qu’il est, ce n’est tout de même pas pour attendre demain avant de commencer à vivre ! 😉

(Papillon dans le jardin le jour de mon arrivée il y a tout juste une semaine, Lakshmipuram)

***

Photos et vidéo : Mysore, Karnataka, Inde (décembre 2016)


7 réflexions sur “Le dernier jour où tout peut commencer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s