Dépasser les frontières de son corps

10268143_artmajeur-divine-feminine-womanhood-art-resting-in-gold-gioia-albano-2014-300-dpi-mod

Un jour, je suis tombée sur – ou plutôt m’est tombé dessus – un poème de Paul Éluard (Le Baiser) en plein cœur duquel sont blottis ces mots :

« Tu dépasses sans te perdre
Les frontières de ton corps »

Et je me suis dit que c’est bien ça l’expérience offerte par le Yoga.

Dépasser les frontières de son corps.

Non pas les frontières vers l’extérieur comme on pourrait le comprendre a priori.
Mais les frontières vers l’intérieur. Vers ce vaste être-monde plus inconnu encore que tous les êtres et tous les mondes qui nous sont inconnus.

Dépasser les frontières de son corps.
Et explorer ainsi l’au-delà qui est en fait au-dedans de soi.

Dépasser les frontières de son corps.
Et comprendre alors qu’il n’y a en réalité d’autres frontières que celles contruites par nos pensées qui les ont créées justement pour pouvoir les dépasser.
Elles seraient infranchissables sinon.

Préciser « sans se perdre », enfin, c’est comme laisser par amour la plus belle surprise dans le secret :

En dépassant les frontières de son corps,
On ne se perd pas, non,

On se trouve… 🙂

*****
Illustration (Resting in gold, Gioia Albano) : Et pour cela il n’est pas nécessaire de faire les postures les plus compliquées, un simple Balāsana vaut le plus souvent tout l’or d’une pratique.


Une réflexion sur “Dépasser les frontières de son corps

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s