Et dans le vaste espace de l’insaisissable, flotter…

Si comprendre revient à saisir,
Chaque fois que tu crois comprendre,
Relâches.

Rien ne t’appartient.
Ce que tu tiens te tient.
Et ainsi détenu,
tout t’échappe…

Heureux sois-tu de croire ne pas comprendre,
Tu continue d’apprendre !

Reste toujours libre de tout savoir ;
Et d’apprendre ce qui n’est pas à prendre,
Sans jamais en dépendre.

Reste libre de ne pas savoir,
Et de questionner,
Quelle que soit la réponse.
Et de questionner encore,
Même après la réponse.
Et de questionner quand même,
Même s’il n’y a pas de réponse.

Plutôt qu’à saisir, acquérir et conquérir,
La connaissance-expérience est ce vaste espace insaisissable dans lequel,
Lorsque se dissout le désir de nager né de la peur de couler,
Tu réalises que tu es en fait perpétuellement en train d’y flotter.

***

« C’est de cette double évidence que nous pouvons prendre conscience : tout est mirage, tout est miracle ; tout est illusion, tout est occasion. Occasion de conscience et d’amour. Occasion d’éprouver la vie, là, maintenant, toujours.
Si tout est mirage, illusion, nous ne pouvons nous attacher à rien. Si tout est miracle, occasion, nous pouvons nous réjouir de tout. »

Jean-Yves Leloup

______________________________________

Photo : Savāsana flottant dans le vaste espace de l’insaisissable, Pilar Zeta


6 réflexions sur “Et dans le vaste espace de l’insaisissable, flotter…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s