Fil fondu dans la trame du Vivant

Se fondre tout entier
Dans la toile immense
De la Présence

Comme un simple motif
En soi(e)
Dans la trame du Vivant

Qui serait différente –
Mais ni mieux ni moindre
– Sans le fil que nous sommes

Si l’on tire sur le fil pour le rallonger,
Brin d’herbe gracile,
Il pourrait se casser

Si l’on coupe le fil pour l’abréger,
Queue de lézard infinie,
Il pourrait repousser

Vivre sa vie de fil,
Ni au-dessus ni en-dessous,
Ni en-deça ni au-delà

Mais dedans ;
Dans la trame,
Qui se tisse avec nous
Et aussi malgré nous

Ni à cause de ni grâce à,
Ni pour ni contre,

Avec nous,
Simplement avec nous

______________________________________

Sculpture : Paul Kaptein


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s