Se laisser être créé.e

Et à chaque instant,
Sur le tapis comme en dehors,
Se laisser être créé.e,
Encore et encore ;

Encore et toujours,
Dans l’émerveillement du génie de la vie à trouver en soi ses chemins,
Même là où on l’en défend ;

À trouver son chemin,
Malgré tout, malgré nous,
Envers et contre tout ;

Laisser en soi le sans-forme prendre forme(s),
Multiples, multiples,
Et toujours une pourtant ;

Nous laisser toucher par l’impalpable lorsqu’on le laisse nous toucher,
Souffle vivant au goût d’éternité qui si elle nous était donnée peut-être nous échapperait,
Dans la plus grande indifférence face à ce qui ne nous serait pas compté ;

À chaque instant,
Se laisser être créé.e,
Corps d’exil ou d’asile,
Corps d’écueil ou d’accueil,
Corps abandonné ou aimé,
Où, quoi qu’il en soit,
Le mystère ne nous est révélé que dans la pure simplicité.

***


Photo : Sarvangasana, Helga Stentzel


Une réflexion sur “Se laisser être créé.e

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s