C’est quoi ?

Le Yoga est une pratique holistique : elle prend en compte l’être humain dans sa globalité, c’est-à-dire dans sa définition tridimensionnelle. Nous sommes à la fois une entité physique concrètement matérialisée par notre corps, ses caractéristiques et ses fonctions. Mais nous sommes aussi un être de pensée et d’émotion : ce que nous vivons intérieurement, bien qu’immatériel et impalpable, fait intrinsèquement partie de nous-mêmes. Enfin, l’Energie vitale qui circule en nous et nous anime vient faire le lien entre notre corps et notre esprit qui, du premier au dernier souffle, sont en perpétuelle interaction.

Sculpture murale, Mysore, Karnataka, Inde

Notre mental et notre corps exercent en effet une constante influence l’un sur l’autre (le stress se traduit par des crispations dans le corps, les raideurs physiques engendrent des tensions mentales, …). En agissant à la fois sur le plan corporel, sur le plan mental et sur le plan énergétique (à travers l’association du mouvement avec la respiration en pleine conscience), le Yoga permet de réduire, puis éliminer tout ce qui fait obstacle à notre bien-être global.

La pratique du Yoga nous invite à explorer chacune des facettes qui nous constitue, nous amenant à affiner notre conscience de ce lien vivant qui les unit à travers :

– la mobilisation posturale : le redressement dorsal, le renforcement musculaire, l’assouplissement articulaire, la décontraction et le relâchement des tensions physiques permettant de mieux habiter notre enveloppe corporelle.

– l’action sur le mental : la concentration et l’intériorisation participent activement à la détente et au calme intérieur, à l’apaisement des angoisses et du stress.

– l’affinement de la respiration : la prise de conscience et le contrôle du souffle contribuent à une meilleure oxygénation et à une meilleure circulation énergétique.

Hanuman, Karnataka, Inde

Dans cette approche, quels que soient notre condition générale, notre âge, notre morphologie, nous progressons à votre rythme, sans notion de compétition, mais à l’écoute de nos propres possibilités.

L’objectif du Yoga n’est pas le renforcement et l’assouplissement de notre corps.
Le Yoga n’a pas non plus pour but de nous rendre plus concentrés et plus détendus.
Tout cela n’est qu’une conséquence collatérale de la pratique.

Celle-ci nécessite d’être désintéressée, libre de toute attente et de toute expectation.
Ne rien espérer, laisser venir. Nous ne recevons de toute façon pas ce que nous aurions pu espérer. Nous recevons bien plus et bien mieux que cela.
La pratique ne nous procure pas ce que nous pourrions souhaiter, elle nous procure ce dont nous avons réellement besoin, sans même que nous en ayons conscience.
Tout se joue malgré nous, mais avec nous et pour nous.

Révélée à la lumière de la pratique, la connaissance primordiale apparaît en nous faisant naître à notre essence pure.
Et, une fois soulevés les voiles de l’ignorance tissés de confusion et d’hésitations, notre vie véritable pourra enfin commencer.

Car le Yoga ne rend pas plus souple, plus détendu, ni même plus heureux.
Le Yoga rend plus vivant.

Peinture Hatha Yoga - Yoga Sésâme

Recommandations :

Lors de votre pratique, il est essentiel de garder à l’esprit que la posture n’est pas une fin en soi. Il ne s’agit en effet pas de parvenir à réaliser une posture dans sa forme la plus aboutie. Ce qui compte le plus est d’explorer ce qui se passe en vous dans la posture. Au fond, la posture n’est rien d’autre qu’un prétexte à l’approfondissement de la connaissance de soi.

Il serait d’ailleurs réducteur de définir le Yoga en tant qu’activité physique. Même s’il est vrai que le corps est mis en mouvement lors d’une séance de Yoga, le corps ne devrait pas accaparer toute notre attention mais plutôt être considéré comme un vecteur nous permettant d’accéder à une dimension plus subtile de nous-mêmes. Nous sommes bien plus que notre simple enveloppe corporelle. Comprendre cela revient à découvrir que le Yoga permet de transcender notre incarnation en développant une conscience plus fine de nous-mêmes.

Ainsi, il est fondamental de ne pas se décourager, de ne pas nourrir de déception ou de colère face à ses propres limites et difficultés. Cherchez plutôt à cultiver de la bienveillance et du respect pour vous-même en acceptant ce que vous êtes au moment où vous pratiquez ainsi qu’à tout moment de votre vie. Au lieu d’éprouver de l’insatisfaction et de l’irritation face à vos impossibilités, ressentez plutôt de la gratitude et de la reconnaissance pour vos possibilités et vos potentiels.

Il est donc important de ne pas rechercher la compétition avec vous-même en vous escrimant à repousser vos limites au-delà du raisonnable, avec acharnement et violence. Et de la même manière, évitez de vous comparer aux pratiquants qui vous sembleraient plus avancés que vous : vous pratiquez pour vous-même. Il y aura toujours des personnes qui vont réussir des postures dans lesquelles vous êtes en difficulté mais il y aura aussi toujours des postures dans lesquelles vous serez plus à l’aise que d’autres !

Adho Mukha Vrksasana, Karnataka, Inde

Le Yoga nous apprend ainsi l’humilité quant à notre imperfection et à nos manques qu’il faut savoir accueillir, mais aussi de l’humilité quant à nos facilités et nos forces dont il faut apprendre à ne pas tirer orgueil et suffisance. Gardez à l’esprit qu’une posture semblant parfaitement réalisée n’est pas forcément synonyme de la bonne qualité d’une pratique. En vérité, la progression ne se mesure pas nécessairement à l’aune de la force ou de la souplesse physiques que vous allez acquérir au fil des séances. Votre progression sera beaucoup plus profonde et subtile, elle sera intérieure. C’est en vous-même, dans l’intégralité de votre existence que vous percevrez des changements. Préparez-vous avec confiance à cette transformation qui opérera en vous. Ne soyez pas inquiets et ne cherchez pas à contrôler ou à lutter contre cette transformation. Soyez ouverts et accueillez-la car c’est en une version améliorée de vous-même que vous transformera votre pratique et ce, dans chacune de vos dimensions : physiques, mentales, émotionnelles, énergétiques et spirituelles.