L’utopie du corps – Michel Foucault

« Corps incompréhensible, corps pénétrable, et opaque, corps ouvert et fermé : corps utopique. […] Ce même corps qui est si visible, il est retiré, il est capté par une sorte d’invisibilité de laquelle je ne peux le détacher. Ce crâne, ce derrière de mon crâne que je peux tâter, là, avec mes doigts, mais voir, jamais ; ce dos, que je sens appuyé contre la poussée du matelas sur le divan, quand je suis allongé, mais que je ne surprendrai que par la ruse d’un miroir ; et qu’est-ce que c’est que cette épaule, dont je connais avec précision les mouvements et les positions, mais que je ne saurai jamais voir sans me contourner affreusement. Le corps, fantôme qui n’apparaît qu’au mirage des miroirs, et encore, d’une façon fragmentaire. » … Lire la suite L’utopie du corps – Michel Foucault

« Là où la ruine est, se cache la promesse d’un trésor » – Rûmi

Il est grand temps de foutre la paix à notre désordre.
Il n’est pas nécessaire de nous infliger tant de peine à le ranger pour l’arranger, au risque sinon de déranger toute sa savante architecture qui est en fait en train de brillamment s’organiser par une intelligence insoupçonnée à édifier le chef d’œuvre que nous incarnons en secret. … Lire la suite « Là où la ruine est, se cache la promesse d’un trésor » – Rûmi