Shiva-Shakti, la réconciliation de ce qui semble a priori inconciliable

Traditionnellement, Shakti (personnifiée ici par Kali) représente la Matière, on peut dire aussi la Nature, on la nomme également Prakriti, qui désigne – pour faire simple – tout ce qui est de nature changeante ; tandis que Shiva représente la Conscience, que l’on peut trouver sous le terme de Purusha, qui fait référence à ce qui est de nature immuable, absolue. L’Absolu se manifeste à travers la Matière, Shakti est l’émanation de Shiva, Purusha s’incarne dans la Prakriti, la Conscience se réalise elle-même à travers la Nature et ce qui est changeant reconnaît ce qui est immuable au coeur de lui-même. … Lire la suite Shiva-Shakti, la réconciliation de ce qui semble a priori inconciliable

La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

Tant que l’on s’envisage petit bout par petit bout, petit morceau par petit morceau, en zoomant sur telle zone, sur telle partie, sur tel segment, sur tel point comme si chaque détail était indépendant de tout le reste, comme si le tout que l’on est n’était qu’un assemblage de tout un tas de pièces rajoutées les unes aux autres pour tenir à peu près droites ensemble… … Lire la suite La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté

​Si refuser d’accepter (que ce soit une situation vécue ou une part de nous-même) est une violence par la résistance que cela oppose à ce qui est (et par extension, au potentiel d’évolution de cela qui alors se fige), forcer l’acceptation est tout aussi violent et tout autant une négation de l’état actuel (et qui le gèle également…). … Lire la suite La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté