A propos de l’amour de soi dans la pratique du Yoga et bien au-delà…

La semaine dernière, alors que je venais d’apporter un petit ajustement à la posture d’une élève que je reçois en cours particulier afin de lui permettre de trouver plus d’aisance et ainsi de mieux ressentir ce qu’elle était en train de pratiquer, elle a émis un petit soupir de soulagement en me disant « Ahhh ! Ça va mieux comme ça ! » et je lui ai répondu spontanément sans réfléchir « Oui ça va mieux. C’est ton corps, si quelque chose t’est inconfortable et que tu sens que ça pourrait l’être moins, alors n’hésite jamais à faire des changements, à tester des choses comme si c’était un terrain de jeu que tu explores jusqu’à ce que tu trouves là où tu te sens le mieux. » … Lire la suite A propos de l’amour de soi dans la pratique du Yoga et bien au-delà…

La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

Tant que l’on s’envisage petit bout par petit bout, petit morceau par petit morceau, en zoomant sur telle zone, sur telle partie, sur tel segment, sur tel point comme si chaque détail était indépendant de tout le reste, comme si le tout que l’on est n’était qu’un assemblage de tout un tas de pièces rajoutées les unes aux autres pour tenir à peu près droites ensemble… … Lire la suite La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

Faut-il être « bien roulée » pour « faire » du Yoga ?

Constatant – sans doute avec regret – que ce texte est toujours autant d’actualité et peut-être même encore davantage qu’au moment de son écriture et de sa publication sur le blog Yoganova magazine il y a plus d’un an et demi, il me semble utile de le republier aujourd’hui, alors que l’on assiste de plus en plus à une sorte de schizophrénie sur le sujet : les promoteurs (enfin… disons plutôt « -teuses »…) du yoga-selfie-body-asana-de-ouf dénoncent dans le même temps ce dont ils (enfin… elles…) s’érigent pourtant comme porte-image. … Lire la suite Faut-il être « bien roulée » pour « faire » du Yoga ?

Prayatna-śaithilya-ananta, La Félicité née du couple effort-détente transcendé

L’effort et la volonté (prayatna) d’une part et l’abandon avec confiance et humilité (śaithilya) d’autre part sont constamment ajustés et équilibrés l’un par rapport à l’autre.
Cela requiert une conscience continue et soutenue des ressentis physiques, psychologiques, émotionnels et énergétiques. Cette conscience est à la fois la racine et le fruit de l’union au Souffle infini de vie (ananta-samāpatti-bhyām). … Lire la suite Prayatna-śaithilya-ananta, La Félicité née du couple effort-détente transcendé

Eclipse ! – L’histoire de Rahū, le démon dévoreur de Soleil et de Lune

Si vous voyez alors aujourd’hui (31 janvier 2018) un démon courir après la Lune dans notre ciel d’hiver, ne soyez donc pas surpris. C’est juste Rahū qui sustente sa vengeance comme un plat qui se mange froid. Mais comme sans corps, rien ne se digère, notre Lune divine sera dès lors restituée. Ouf ! 😀 … Lire la suite Eclipse ! – L’histoire de Rahū, le démon dévoreur de Soleil et de Lune

Faut-il se couper la tête pour entrer tout entier dans la spiritualité ?

Souvent, notre tête ploie sous le poids des pensées amassées, entassées, ressassées qu’elle renferme et qui l’enferment, que l’on retient et qui nous détiennent, prisonniers que nous sommes de ces barbelés de mots qui enchevêtrent notre corps et notre cœur, interdits de frissonner et de palpiter. … Lire la suite Faut-il se couper la tête pour entrer tout entier dans la spiritualité ?

Ton tapis (de Yoga) te parle…

Je suis la scène sur laquelle se déroule le fascinant ballet de tes postures jusqu’à ce que tu m’enroules, enfouissant secrètement en mon cœur les fruits sacrés de ta pratique.
Je suis le décor dans la sobriété duquel vient se sertir le bijou de ton Souffle, tantôt rayonnant généreusement de tout l’éclat de ta Conscience, tantôt reposant délicatement dans le précieux écrin de ton Âme.
Je suis le spectateur sous les yeux duquel s’expriment la timide hésitation de tes premiers pas de débutant, l’émotion non jouée de ta révélation et la consécration absolue du meilleur rôle que tu as à incarner : être toi-même. … Lire la suite Ton tapis (de Yoga) te parle…

« Sois souple et tais-toi. »

Nombreux sont celles et ceux à être persuadés qu’il faut être souple au préalable pour avoir la légitimité de pousser la porte d’un cours de Yoga.
Nombreux sont celles et ceux à ne jamais oser ne serait-ce qu’entrouvrir cette fichue porte, pensant que leur manque de souplesse leur en interdit l’accès.
Au risque d’être provocatrice, je dirais qu’ils n’ont pas tout à fait tort… … Lire la suite « Sois souple et tais-toi. »