La profondeur révélée au cœur de l’insoupçonné

Il n’est pas rare que l’approfondissement soit confondu avec la complexification.
Est-ce parce que la surface visible de l’océan ou l’orée de la forêt paraissent facilement accessibles tandis que leurs profondeurs semblent pleines de mystères qui nécessiteraient une traversée éprouvante pour pouvoir les percer ? … Lire la suite La profondeur révélée au cœur de l’insoupçonné

Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?

Sur le tapis comme en dehors, il arrive parfois – voire même souvent – que l’on soit tellement avides de ressentir quelque chose – n’importe quoi pourvu que ce soit quelque chose – qu’on le fabrique.
Lire la suite Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?