Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?

Sur le tapis comme en dehors, il arrive parfois – voire même souvent – que l’on soit tellement avides de ressentir quelque chose – n’importe quoi pourvu que ce soit quelque chose – qu’on le fabrique.
Lire la suite Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?

Don / réception / contre-don, qui soigne qui ?

Au début des années 20, il y a un siècle déjà, Marcel Mauss, une des grandes figures de l’anthropologie française, publia Essai sur le don * dans lequel, se basant sur son observation des cérémonies de Potlatch dans les sociétés « archaïques » (sic) qu’il étudiait, il développa le phénomène de don / contre-don à l’œuvre dans toute société humaine : le lien social se créant et s’alimentant par ce jeu constant et perpétuel d’interdépendances à travers lequel, ne serait-ce que symboliquement (l’échange n’étant pas forcément matériel mais parfois plus subtil), qui donne est amené à recevoir, qui reçoit est amené à donner, et ainsi de suite.
Lire la suite Don / réception / contre-don, qui soigne qui ?

Passer de « souffrir » à « s’ouvrir »

हेयं दुःखमनागतम्
heyaṁ duḥkham-anāgatam
Ce qui est à éviter est la domination de la souffrance à venir.
En nous apprenant à nous connaître et à découvrir l’essence de nous-mêmes, le Yoga nous aide à nous affranchir de la confusion avec notre souffrance. … Lire la suite Passer de « souffrir » à « s’ouvrir »