Le sacré est partout. Ou bien il n’est nulle part.

Si la pratique commence et se termine un peu comme un film avec son générique et son clap de fin, alors on ne fait qu’enfiler son costume de pratiquant pour un temps comme on incarne un rôle avant de le quitter pour revenir à ce qui serait « la vraie vie » qui reprend, qui nous attendait pendant qu’on s’en était comme absenté.
En quelque sorte une sorte de parenthèse (enchantée) en fait… … Lire la suite Le sacré est partout. Ou bien il n’est nulle part.

La transcendance dans l’immanence – L’Éveil à la simplicité

« Et j’ai pris le risque de la vie, le risque de ne plus chercher au-delà. D’un coup je me suis défait de tout ce avec quoi j’avais fonctionné. Totalement, sans rien préserver, sans rien sauvegarder. Cela s’est passé en trois jours… j’ai senti la vie. Je suis allé vers ce qui était là et j’ai senti la vie qui entrait en moi. J’ai senti que cette vie m’aimait, comme j’étais, tel que j’étais. C’était comme si elle m’attendait. » – Yvan Amar … Lire la suite La transcendance dans l’immanence – L’Éveil à la simplicité