Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

L’été dernier, quelques minutes après le lever du soleil et quelques jours avant la pleine lune, au cœur immergé d’une retraite de méditation (*), face à la mer, dans le silence, suite à un temps indéterminé passé avec les paupières abaissées sur un regard tourné vers le dedans, lorsqu’elles se sont levées, ce dernier s’est posé spontanément et instantanément sur un coquillage siamois, tout petit, immaculé et ouvert : deux coquilles reliées au centre, ne tenant toutes deux qu’en ce seul point pour ne faire qu’un. … Lire la suite Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté

​Si refuser d’accepter (que ce soit une situation vécue ou une part de nous-même) est une violence par la résistance que cela oppose à ce qui est (et par extension, au potentiel d’évolution de cela qui alors se fige), forcer l’acceptation est tout aussi violent et tout autant une négation de l’état actuel (et qui le gèle également…). … Lire la suite La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté

Samtosha, le choix du Contentement

Le Contentement ne revient pas en une forme de démission qui nous amènerait à renoncer à toute décision pour plutôt se contenter de ce qui tombe ou non du ciel sans plus nous investir de quelque façon que ce soit.
Etre vivant nous confronte à devoir faire de nombreux choix de vie, plus ou moins difficiles. Et le Contentement nous est alors d’un précieux soutien pour les aborder lorsque la peur, le doute et, a posteriori le regret viennent à nous figer, nous freiner ou nous hanter. … Lire la suite Samtosha, le choix du Contentement