Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?

Sur le tapis comme en dehors, il arrive parfois – voire même souvent – que l’on soit tellement avides de ressentir quelque chose – n’importe quoi pourvu que ce soit quelque chose – qu’on le fabrique.
Lire la suite Le réel se suffit à lui-même – Et s’il n’y avait rien à inventer ?

Interaction et cocréation perpétuelles

Qu’une seule partie se met alors à bouger, même imperceptiblement, et chacune des autres parties, sensible à l’onde de ce seul mouvement, répond à ce dernier par un autre mouvement à la fois mû par le message reçu et en même temps réalisé d’une façon originale, qui lui est propre, qu’elle seule peut exprimer. … Lire la suite Interaction et cocréation perpétuelles