Les conseils de Yogi-les-bons-tuyaux

 

20190522_112318

🙏 Ne jugeons point le yogi à sa pratique

Qu’il s’entraîne comme un fou furieux pour remporter la médaille d’or à l’épreuve Yoga des prochains Jeux Olympiques (rigole pas trop ! ça pourrait arriver bien plus vite qu’on le croit !),
Qu’il reste assis en méditation jusqu’à ce qu’une apparition divine surgisse au beau milieu de son troisième œil grand écarquillé,
Qu’il végète des heures, voire des mois durant en Savāsana jusqu’à ce que du lotus grimpant le recouvre tout entier.

Et dire que tout ce temps passé à le regarder pratiquer pourrait être passé à pratiquer soi-même…

*

🙏 Ne jugeons point le yogi à son accoutrement

Qu’il pratique en robe orange de Californie de swami pur jus,
En peau de tigre dompté au fouet à la façon Shiva-Felindra,
En tenue siglée qui coûte au moins un bras d’honneur,
En supermini bikini hypersexy pour justifier que less is more,
En caleçon fluo imprimé ananas, avocat et chipolata vegan à la noix
Ou bien même en vieux pyjama sorti du lit direct sur le tapis.

C’est comme pour tout : si l’on reste là planté à regarder l’enveloppe, on n’est pas prêt de savoir le message qu’elle contient à l’intérieur.

*

🙏 Ne jugeons point le yogi à sa posture

Qu’il fasse toutes les asana avec la grâce d’une danseuse étoile filante tombée du ciel,
Qu’il tombe au sol – Patatrāsana ! – chaque fois qu’il tente non sans labeur la pose du danseur cosmique Natarajāsana,
Qu’il s’arque et bande comme une flèche dans Dhanurāsana jusqu’à décocher le sourire de Surya,
Qu’il fléchisse et se braque en tout sens quand son chien tête en bas respire presque aussi bien qu’il aboie.

Dans tous les cas, quoi qu’il en soit, ce qui compte c’est que chaque espace de notre être tende à honorer la Vie que nous incarnons tous au mieux.

*

🙏 Ne jugeons point le yogi à son discours

Qu’il parle sanskrit un mot sur deux comme une sorte de franglais indianisé,
Qu’il soit incapable de formuler une seule phrase sans lâcher au moins une fois « bienveillance », « gratitude », « univers » ou « namaste »,
Que ce qu’il dise soit en plus ou moins totale contradiction avec ce qu’il fait,
Que son grain de voix soit plus sucré que du miel certifié bio par Ecocert ou bien plus sanguin que Kali piétinant son amant fraîchement décapité.

Écoutons donc notre propre Cœur et ce qui vibre en lui, tout le reste… n’est que du bruit.

*

🙏 Conclusion : Occupons-nous donc de nos propres fesses (plutôt que des siennes) et pratiquons tous ensemble Mūla-Bandha !

 


Peinture murale : Yogi-les-bons-tuyaux en Dwi Pāda Sīrsāsana avec Mūla-Bandha (Si si ! Ça se voit ! R’garde bien !), Rishikesh, Uttarakhand, Inde


7 réflexions sur “Les conseils de Yogi-les-bons-tuyaux

Répondre à atmaprana Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s