Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

L’été dernier, quelques minutes après le lever du soleil et quelques jours avant la pleine lune, au cœur immergé d’une retraite de méditation (*), face à la mer, dans le silence, suite à un temps indéterminé passé avec les paupières abaissées sur un regard tourné vers le dedans, lorsqu’elles se sont levées, ce dernier s’est posé spontanément et instantanément sur un coquillage siamois, tout petit, immaculé et ouvert : deux coquilles reliées au centre, ne tenant toutes deux qu’en ce seul point pour ne faire qu’un. … Lire la suite Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

A propos de l’amour de soi dans la pratique du Yoga et bien au-delà…

La semaine dernière, alors que je venais d’apporter un petit ajustement à la posture d’une élève que je reçois en cours particulier afin de lui permettre de trouver plus d’aisance et ainsi de mieux ressentir ce qu’elle était en train de pratiquer, elle a émis un petit soupir de soulagement en me disant « Ahhh ! Ça va mieux comme ça ! » et je lui ai répondu spontanément sans réfléchir « Oui ça va mieux. C’est ton corps, si quelque chose t’est inconfortable et que tu sens que ça pourrait l’être moins, alors n’hésite jamais à faire des changements, à tester des choses comme si c’était un terrain de jeu que tu explores jusqu’à ce que tu trouves là où tu te sens le mieux. » … Lire la suite A propos de l’amour de soi dans la pratique du Yoga et bien au-delà…

La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

Tant que l’on s’envisage petit bout par petit bout, petit morceau par petit morceau, en zoomant sur telle zone, sur telle partie, sur tel segment, sur tel point comme si chaque détail était indépendant de tout le reste, comme si le tout que l’on est n’était qu’un assemblage de tout un tas de pièces rajoutées les unes aux autres pour tenir à peu près droites ensemble… … Lire la suite La totalité dans toute sa lumière, ombre comprise

La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté

​Si refuser d’accepter (que ce soit une situation vécue ou une part de nous-même) est une violence par la résistance que cela oppose à ce qui est (et par extension, au potentiel d’évolution de cela qui alors se fige), forcer l’acceptation est tout aussi violent et tout autant une négation de l’état actuel (et qui le gèle également…). … Lire la suite La délivrance de l’acceptation par l’abandon de la volonté

Peut-on trouver la Paix intérieure face à toute situation ?

Dans cette quête de « Paix intérieure », la question revient alors à se demander si le Yoga permet d’atteindre cette stabilité, cette sérénité, cette équanimité les plus suprêmes, quoi qu’il arrive, quelles que soient les situations et même face aux pires catastrophes (genre l’arrestation de la Castafiore par exemple) ? … Lire la suite Peut-on trouver la Paix intérieure face à toute situation ?

Sans titre (eh oui ! va falloir lire le texte !)

Aujourd’hui, cela fait tout juste un an que j’ai créé – en plein cœur d’une situation difficile – ce site Internet pour présenter la salle que j’allais ouvrir deux semaines après.
Pleine d’incertitudes, je me disais : « Allez ! On verra bien… Je vais donner tout ce que j’ai à donner (et même ce que je n’ai pas) et si ça ne va pas, j’arrête. Il y aura bien autre chose qui se présentera. »
Et vu que rien d’autre ne s’est présenté… … Lire la suite Sans titre (eh oui ! va falloir lire le texte !)

Prayatna-śaithilya-ananta, La Félicité née du couple effort-détente transcendé

L’effort et la volonté (prayatna) d’une part et l’abandon avec confiance et humilité (śaithilya) d’autre part sont constamment ajustés et équilibrés l’un par rapport à l’autre.
Cela requiert une conscience continue et soutenue des ressentis physiques, psychologiques, émotionnels et énergétiques. Cette conscience est à la fois la racine et le fruit de l’union au Souffle infini de vie (ananta-samāpatti-bhyām). … Lire la suite Prayatna-śaithilya-ananta, La Félicité née du couple effort-détente transcendé

Passer de « souffrir » à « s’ouvrir »

हेयं दुःखमनागतम्
heyaṁ duḥkham-anāgatam
Ce qui est à éviter est la domination de la souffrance à venir.
En nous apprenant à nous connaître et à découvrir l’essence de nous-mêmes, le Yoga nous aide à nous affranchir de la confusion avec notre souffrance. … Lire la suite Passer de « souffrir » à « s’ouvrir »