Don / réception / contre-don, qui soigne qui ?

Au début des années 20, il y a un siècle déjà, Marcel Mauss, une des grandes figures de l’anthropologie française, publia Essai sur le don * dans lequel, se basant sur son observation des cérémonies de Potlatch dans les sociétés « archaïques » (sic) qu’il étudiait, il développa le phénomène de don / contre-don à l’œuvre dans toute société humaine : le lien social se créant et s’alimentant par ce jeu constant et perpétuel d’interdépendances à travers lequel, ne serait-ce que symboliquement (l’échange n’étant pas forcément matériel mais parfois plus subtil), qui donne est amené à recevoir, qui reçoit est amené à donner, et ainsi de suite.
Lire la suite Don / réception / contre-don, qui soigne qui ?

Shiva-Shakti, la réconciliation de ce qui semble a priori inconciliable

Traditionnellement, Shakti (personnifiée ici par Kali) représente la Matière, on peut dire aussi la Nature, on la nomme également Prakriti, qui désigne – pour faire simple – tout ce qui est de nature changeante ; tandis que Shiva représente la Conscience, que l’on peut trouver sous le terme de Purusha, qui fait référence à ce qui est de nature immuable, absolue. L’Absolu se manifeste à travers la Matière, Shakti est l’émanation de Shiva, Purusha s’incarne dans la Prakriti, la Conscience se réalise elle-même à travers la Nature et ce qui est changeant reconnaît ce qui est immuable au coeur de lui-même. … Lire la suite Shiva-Shakti, la réconciliation de ce qui semble a priori inconciliable

Le Soleil a rendez-vous avec la Lune

Ce dimanche 21 juin 2020, pour le solstice d’été – jour de l’année où le Soleil reste le plus longtemps présent dans le ciel – coïncideront à la fois la nouvelle lune (autrement dit lune invisible) et une éclipse solaire (ce qui signifie que le soleil deviendra presque invisible lui aussi dans certaines parties du monde). Le Soleil et la Lune se fondront donc dans l’immensité du Ciel pour s’unir secrètement l’un et l’autre en Lui. … Lire la suite Le Soleil a rendez-vous avec la Lune

Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

L’été dernier, quelques minutes après le lever du soleil et quelques jours avant la pleine lune, au cœur immergé d’une retraite de méditation (*), face à la mer, dans le silence, suite à un temps indéterminé passé avec les paupières abaissées sur un regard tourné vers le dedans, lorsqu’elles se sont levées, ce dernier s’est posé spontanément et instantanément sur un coquillage siamois, tout petit, immaculé et ouvert : deux coquilles reliées au centre, ne tenant toutes deux qu’en ce seul point pour ne faire qu’un. … Lire la suite Du Deux brisé en mille jusqu’à l’Un

« Là où la ruine est, se cache la promesse d’un trésor » – Rûmi

Il est grand temps de foutre la paix à notre désordre.
Il n’est pas nécessaire de nous infliger tant de peine à le ranger pour l’arranger, au risque sinon de déranger toute sa savante architecture qui est en fait en train de brillamment s’organiser par une intelligence insoupçonnée à édifier le chef d’œuvre que nous incarnons en secret. … Lire la suite « Là où la ruine est, se cache la promesse d’un trésor » – Rûmi

Tu n’as pas à devenir sublime, tu l’es déjà : voilà la révélation !

Souvent, lorsque l’on parle de Yoga et de pratique spirituelle dans un sens plus large, on parle de « transformation » : par la pratique, à partir de cet état supposé incomplet et imparfait où nous sommes et que nous sommes, aller – ou plutôt, tendre – vers un autre état, quant à lui magnifique et magnifié, … Lire la suite Tu n’as pas à devenir sublime, tu l’es déjà : voilà la révélation !

Faut-il se couper la tête pour entrer tout entier dans la spiritualité ?

Souvent, notre tête ploie sous le poids des pensées amassées, entassées, ressassées qu’elle renferme et qui l’enferment, que l’on retient et qui nous détiennent, prisonniers que nous sommes de ces barbelés de mots qui enchevêtrent notre corps et notre cœur, interdits de frissonner et de palpiter. … Lire la suite Faut-il se couper la tête pour entrer tout entier dans la spiritualité ?